Que les adolescents usent et abusent de l’alcool et des drogues, nous le savons… C’est un sérieux problème… Pour vous, parents qui découvrez votre ado addict, c’est effrayant, le stress s’empare de vous et d’autant que vous vous sentez démunis.

Ce qu’il faut savoir.

Tout d’abord les adolescents cherchent à expérimenter et jouent avec les limites. Par ailleurs et il faut le savoir, le cerveau des adolescents grandit, il est en pleine évolution et s’adapte plus facilement aux substances addictives que celui des adultes. De plus, parce qu’il est immature, le cerveau ne mesure pas tous les risques ; les adolescents agissent sur des pulsions et des émotions. En consommant du cannabis ou de l’alcool, votre adolescent a bien repéré qu’il éprouve du plaisir, alors il recommence, fonce et l’abus le détruit.

5 conseils précieux pour gérer la situation

 

1.Garder la confiance

Si vous entrez dans la colère, c’est normal… Cela dit, les réactions excessives empêchent le dialogue ; votre adolescent doit et sait qu’il peut compter sur votre écoute pour parler de ses expériences : sa consommation est ponctuelle ou régulière ? N’hésitez pas à rappeler à votre enfant qu’en tant que parents, vous vous souciez de lui et de son avenir. Les adolescents le disent que plus ils se sentent soutenus et aimés, plus ils demanderont de l’aide.

 

2. Envisager une aide pour le libérer de son addiction

Certes les ados expérimentent mais ce n’est pas une raison pour se dire que c’est une phase et que la période toxico de votre ado va passer… Soyons clairs, personne n’a envie de devenir addict, personne n’a envie de voir son plaisir dégénérer…Alors n’hésitez pas à gagner du temps, envisagez une aide pour le libérer de cette phase qui pourrait durer toute sa vie.

3. Travailler sur les motivations de votre ado

Bien garder en tête qu’il y a des solutions et que des professionnels existent pour aider votre enfant. Ici, nous travaillons beaucoup sur les motivations de l’adolescent. par exemple, nous avons reçu un ado qui voulait reprendre ses études mais qui ne voulait pas arrêter sa consommation de cannabis. Nous avons choisi de travailler sur la motivation. Un autre voulait passer son permis de conduire.

 

4. Soyez prêt à ce que votre ado change

Si votre ado change et prend de nouvelles décisions, il faut le soutenir… Accompagnez-le dans son changement. Ici, nous avons aidé un jeune qui a voulu quitter la maison familiale, ses parents l’ont soutenu dans sa demande d’autonomie. Vivre seul lui a permis de se sentir plus responsable.

5. S’aider soi-même

Que votre ado consomme des substances addictives ne signifie pas que vous êtes mauvais parents. Et si vous voulez que l’aide que vous avez trouvée auprès de professionnels fonctionne, bien soutenir la participation financière de votre enfant. Ici, nous demandons aux adolescents de donner de leur argent de poche pour renforcer leurs motivations.

 

Leave a reply

4 Centres ADIOS Addictions
  • Paris 20 ème - 162 rue de Bagnolet (75020)
  • Neuilly-sur-seine - 153 av. Charles-de-Gaulle (92200)
  • Lille - 11 rue du Plat (59000)
  • Taverny - 14 rue des Mallets (95150)

ADIOS © 2018. Les programmes et la méthode ADIOS ne se substituent en aucun cas à un avis ou à un traitement médical

Pour prendre rendez-vous dans un Centre ADIOS® Addictions près de chez vous, appelez le 01 42 55 07 12